Les patients et la prise en charge

Les patients
Le service de lymphologie accueille en consultation externe et en hospitalisation des patients atteints de lymphœdèmes, primitifs ou secondaires à des traitements antitumoraux. Ces pathologies sont très handicapantes, avec un retentissement à la fois fonctionnel et psychologique.

Plusieurs pathologies sont prises en charge :

  • lymphœdèmes du membre supérieur après cancer du sein ;
  • lymphœdèmes des membres inférieurs après cancer (utérus, ovaires, vessie, prostate, lymphomes...) ;
  • lymphœdèmes primitifs des membres inférieurs de l'enfant, de l'adolescent ou de l'adulte.

La prise en charge médicale et paramédicale
La prise en charge hospitalière est globale : médicale, kinésithérapique, nutritionnelle voire psychologique.
Le traitement du lymphœdème a pour but de réduire le volume de l'œdème en améliorant la circulation lymphatique, puis d'assurer l'autonomie du patient dans la prise en charge de sa pathologie, d'améliorer ses fonctions dans les activités quotidiennes pour une meilleure qualité de vie et de faciliter sa réinsertion dans son milieu socioprofessionnel et familial.

Elle repose sur les éléments suivants :

  • la pose quotidienne de bandages peu élastiques durant le séjour, par des masseurs-kinésithérapeutes diplômés d'État formés à ces techniques, en tant qu'élément principal de traitement du lymphœdème ;
  • l'apprentissage et le rappel des mesures d'hygiène de vie, de façon individuelle ou collective, pour éviter l'aggravation du lymphœdème (par exemple, la prévention des infections) ;
  • des drainages lymphatiques manuels ;
  • des exercices sous bandages (séances de gymnastique, marche, vélo d'appartement) ;
  • des soins de peau et de pédicurie ;
  • l'apprentissage des techniques d'autobandages ;
  • des séances de relaxation suivant différentes méthodes ;
  • des périodes de repos en position déclive à l'aide de coussins adaptés pour les membres inférieurs et de repose-bras pour les membres supérieurs ;
  • des entretiens éventuels avec un psychologue ;
  • l'adaptation de compressions élastiques avant la sortie du patient ;
  • un suivi régulier en consultation externe.

suite